Vous-est t-il déjà arrivé qu'un de vos fournisseurs de service vous facture des prestations que vous n'avez pas souscrites ou que avez résiliées ?

Dans ce cas, un simple appel au service client permet d'obtenir excuses et remboursement.

Toutefois, entre le prélévement du montant trop élevé et le remboursement de la différence qui vous revient, il s'écoulera de quelques jours jusqu'à un mois, date de la prochaine facturation.

Les montants en question étant de l'ordre de la dizaine d'euros tout au plus, vous n'en faites pas tout un plat, car je l'espère, vous n'êtes pas à cela prêt pour vivre dignement durant un mois. Par conséquent, vous acceptez chalheureusement la proposition du service client et attendez patiemment le virement de la somme qui vous est dûe.

Et si vous n'étiez pas le seul ? Et si ce n'était pas une erreur ?
Ce serait alors ce qui se dessine comme une opération financière, une manière de lever des fonds sans négociation avec des intérêts de 0% sur le dos de Bibi.

Est-ce légal ?

Le 18/07/2017

Ajouter un commentaire

Article suivant Article précédent